La taille des rosiers

May 10, 2018

La taille des rosiers peut pousser certains jardiniers amateurs à renoncer à ces jolies fleurs au jardin de peur de mal faire…. On vous donne tous nos conseils pour réussir facilement cet exercice !

 

 

 

Mais tout d’abord, pourquoi tailler ?

Les rosiers sont des plantes très vigoureuses qui, si ils ne sont pas taillés, peuvent devenir rapidement encombrant et perdre leur caractère buissonnant. La taille permet de garder un ensemble harmonieux et de favoriser les nouvelles pousses.

 

Quand tailler ?

Nous vous conseillons de procéder en fin d’hiver durant la période de dormance maximale des rosiers. Cela intervient habituellement entre décembre et février.

 

LA TAILLE DES ROSIERS BUISSONNANTS

 

La technique varie selon l’âge de la plante. La première année le système racinaire est encore relativement immature et la taille peut donc rester légère :

Etape 1 – taillez les tiges florales d’environ 10 cm, ainsi que toute pousse trop vigoureuse et disproportionnée par rapport au reste de la plante.

Etape 2 –retirez tous les rameaux morts, mourants, malades ou en mauvais état.

Etape 3 – retirez tout feuillage restant de l’année précédente afin réduire le risque de développement de maladies cryptogamiques par des spores en dormance qu’il pourrait transporter.

 

La deuxième année votre rosier sera toujours en phase de développement racinaire, et n’aura pas encore atteint sa taille et son port de pleine maturité.

Etape 1 – taillez toutes les tiges d’un tiers. Réduisez les rameaux démesurés à la taille d’ensemble du reste de l’arbuste.

Etape 2 et Etape 3 – identique à la première année.

 

La troisième année et les suivantes vos rosiers ont atteint leur pleine maturité. Vous aurez alors plus de liberté sur le choix de la taille à pratiquer, ainsi que la possibilité de jouer sur la hauteur et la forme de votre arbuste.

Avant de tailler, choisissez l’une des options suivantes:

1. Pour obtenir un arbuste plus haut – retirer moins d’un tiers de la végétation.

2. Pour le maintenir à la même taille – retirer un tiers de la végétation.

3. Pour le réduire – retirer jusqu’à la moitié de la végétation. Ceci permettra de réduire la hauteur de l’arbuste sans en affecter la floraison.

Puis suivez les étapes les mêmes étapes que les années précédentes.

 

Voici les points à retenir :

La forme d’un rosier est essentielle. Appliquez-vous à former un arbuste harmonieux.

Ne vous préoccupez pas outre mesure de l’endroit de la coupe. Il est d’usage de couper juste au-dessus de l’aisselle d’une feuille, en biseau, la pente opposée au bourgeon. Rien ne prouve cependant que ce soit expressément nécessaire !

Ne craignez pas de tailler trop sévèrement.  Les rosiers sont extrêmement vigoureux et repousseront même si vous rabattez toutes les tiges à la base du pied.

Débarrassez-vous soigneusement des déchets de taille. Le feuillage ne devrait jamais être destiné au compost mais évacué du jardin. Ceci permettra de contrôler la prolifération de champignons pouvant développer d’éventuelles maladies.

 

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Jardiner sans pesticides

March 10, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload